Research projects

1.Youth

Youth

The VESPA seeks to better understand how youth construct themselves as sociopolitical actors. We do not define youth as a biological age. Youthfulness refers instead to a distinct period in life trajectories. Being young means experiencing transitions and gradually acquiring autonomy. Youthfulness is thus characterised by a certain volatility and a dispersion of energies. It is an age marked by trial-and-error, improvisation, exploration.

Youthfulness, in the sense of a discontinuous relation to time and urban space, is an age that tends to last longer than before, because the conditions of stability that marked previous generations (waged work, marriage, children) are crumbling. Being young does not mean exactly the same thing in Hanoi, Mexico, or Montreal, given the cultural and socioeconomic variations between these cities. But at the VESPA, we seek to highlight the similarities in youthful actions across the world, because we work with the hypothesis that youthful action is perhaps most suitable for acting in an urban age.

Constructions identitaires et territorialités des jeunes des quartiers populaires et d’immigration : une comparaison entre Montréal et la banlieue parisienne - See more at : http://www.labovespa.ca/fr/projets-...
  • The integration of immigrants in Montreal and Brussels : Eliminating defiance and building new spaces of trust

 

 

 

VESPA en 360 Nouveautés

04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »



12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »



09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »