Activités

Journée d’étude « La rue est à nous...tous »

dans le cadre de l’exposition (www.larueestatous.com) organisée par l’Institut pour la ville en mouvement et le Centre de Design de l’UQÀM

Journée d’étude organisée par le laboratoire
Ville et ESPAces politiques (VESPA) et le groupe Métropolisation et
Société (MéSo) de l’INRS – Urbanisation, Culture et Société, en
collaboration avec le centre de Design de l’UQÀM

Mercredi, le 22 octobre 2008, local 2109
Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS
385, rue Sherbrooke Est, Montréal
de 9h30 à 17h

Programme de la journée [pdf] » | Compte rendu [pdf] »

Que signifie la rue dans nos quotidiens ? Voie d’accès, lieu de
flâneries, espace de vie ou de travail, objet d’appréhensions ou de
stimulations, la rue est au coeur de nos vies. Elle est constamment
négociée par ses usagers, parfois de façon conflictuelle. Ou bien elle
fait l’objet de grande déclaration d’amour ; c’était le cas lors du
St-Viateur Festival de rue en 2006 (voir la photo ci-haut). Elle est
aménagée, formellement et informellement. Elle est mise à profit par les
commerçants, elle est investie par les médias. Elle est parfois icône,
comme le boulevard St-Laurent à Montréal. Rue, ruelle, boulevard –à
pieds, à moto, en bus, à vélo, en auto… la multiplication des mobilités
et la demande accrue d’espaces publics appellent une réflexion
collective sur ce qu’est la rue, pour qui, pour quoi et comment ? Dans le
cadre de l’exposition La rue est à nous… tous, organisée par l’Institut
pour la ville en mouvement et le Centre de Design de Montréal, le
laboratoire Ville est ESPAces politiques (VESPA) et le groupe
Métropolisation et Sociétés (MéSo) vous convient à une journée d’étude
réunissant chercheurs et intervenants multidisciplinaires autour de deux
questions : 1) Qu’est-ce que la rue montréalaise ? Quelles en sont ses
spécificités et comment comprendre Montréal par ses rues ?, et 2) Quels
sont les enjeux de la rue à Montréal et comment les gouverner ?

VESPA en 360 Nouveautés



04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »


09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »


12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »