Activités

« Cross Bronx Express » : Mais où est South Bronx. Frontière morale et construction d’une légende

Martin Lamotte (INRS-UCS)

Jeudi 10 février 2011, local 2107
Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS
385, rue Sherbrooke Est, Montréal
de 12h30 à 14h

La définition légale du South Bronx, établie depuis les années 1960, donne comme limite la 149 Street. Les quartiers de Tremon, University Heights, Highbridge, Morrisania, Soudnviex, Hunts Point et Castle Hill sont parfois considérés comme faisant partie du South Bronx. Pourtant, la limite entre South Bronx n’est pas claire, chez les habitants du Bronx, et est même un enjeu. Lieu de naissance du Hip Hop, quartier difficile, voir ghetto, le South Bronx est porteur de plusieurs sens, positif ou négatif. Venir du South Bronx peut ainsi porter préjudice ou au contraire être un argument de vente. La frontière en est donc mouvante, selon les acteurs et l’histoire qui lui est attachée. Cette rencontre nous permettra de décrire les lignes de frontières et les multiples définitions spatiales et morales du South Bronx.

VESPA en 360 Nouveautés



12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »


09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »


04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »