Espace multimédia

Archives - autres mille mots

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

Les lumières de la ville : la présence de Light S.A. dans la favela Santa Marta

publié le 19 mai 2011 par Joana Borrero Les amas de taudis jonchés sur les collines des favelas sont emblématiques de la ville de Rio. Connues notoirement pour des images d’extrême violence et de pauvreté, les favelas contrastent morphologiquement avec le reste de la ville (Photo 1). Issus de la migration rurale après la Deuxième Guerre mondiale, ces bidonvilles ouvriers occupent les espaces moins convoités de la ville, acculés contre les collines qui juchent les quartiers huppés de la Zone (...)

Quand les villes du Sud s’adaptent aux réalités quotidiennes de la mobilité urbaine : le « zémidjan » à Lomé au Togo

À Lomé comme à Douala, les populations créent toujours leurs propres repères pour se retrouver dans la ville. Ces photos prises en date du 02 juin 2010 traduisent la réalité quotidienne des habitants de la capitale togolaise. Les photos ont été prises dans un quartier dense et peuplé regroupant plusieurs fonctions : résidentielles, économiques, commerciales et politiques. En analysant de près les photos, on se questionne davantage sur l’hypothèse de Steck (2007) qui qualifie la rue africaine de territoire de l’informel. L’informel serait donc lié au partage de la rue par des activités multiples ou à son utilisation par plusieurs personnes et sans respect des règles ?

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

VESPA en 360 Nouveautés

12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »


09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »




04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »