Projets de recherche

La métropolisation vue par ses axes de mobilité, équipe Métropolisation et Société

financée par le Fonds québécois de recherche sur
la société et la culture (FQRSC), sous la direction de Jean-Pierre
Collin, avec Gilles Sénécal, Pierre J. Hamel, Laurence Bherer et
Julie-Anne Boudreau


Comment comprendre le devenir politique d’un espace métropolitain
marqué par l’incertitude de ses frontières et des relations aux autres
territoires politiques dans lesquels on a l’habitude de penser le
processus politique ? Comment favoriser le vivre-ensemble dans un
contexte d’inégalités et de polarisations croissantes, couplé avec la
mobilité croissante des individus ? Face à cette incertitude et à une
certaine impasse dans la façon de poser les questions de recherche, nous
proposons de reproblématiser la notion de métropolisation. Dans la
perspective d’un programme de recherche à plus long terme, nous
cherchons 1) à spécifier un nouveau point de départ épistémologique qui
nous permettra de poser la question de la métropolisation non pas en
référence au paradigme des territoires politiques stables, fermés et
institués, mais plutôt en mettant en relief les axes qui composent la
métropole ; et 2) à développer un nouvel analyseur multidimensionnel qui
serait reproductible sur plusieurs axes de la métropole et dans le cadre
de l’analyse d’autres métropoles.

VESPA en 360 Nouveautés

04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »



12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »



09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »