Projets de recherche

Mobilité

Mobilité

De plus en plus de gens bougent souvent, de plus en plus loin, de
plus en plus rapidement, de plus en plus facilement. La mobilité,
autrement dit, serait un phénomène sociologique central lié aux
processus de mondialisation. Les exigences de flexibilité de la
main-d’œuvre, les progrès technologiques, la multiplication des choix
individuels sont autant de facteurs qui incitent les gens à la mobilité.
Les nouvelles structures familiales (célibataires, monoparentales
s’appuyant sur les ressources de la famille élargie, recomposées) sont
elles-mêmes « mobiles » au sens où elles sont éclatées sur plusieurs
logements, souvent diffus dans plus d’une ville voire continents. Les
travaux sociologiques sur la mobilité mettent en lumière son aspect
individuel : bouger est une affaire personnelle et non un phénomène de
masse. Être mobile, c’est vivre une expérience spécifique qui façonne
qui nous sommes. Ce qu’il importe de souligner, à la lumière de ces
travaux, c’est la valorisation constante de la mobilité dans nos
sociétés. Être mobile devient un capital socioculturel presque essentiel
pour une bonne carrière. L’intuition sous-jacente à nos recherches est
qu’être mobile, en soi, permettrait le développement de certaines
compétences, de vivre certaines émotions, de se forger une identité. Si
la mobilité comme levier d’intervention sociale a surtout visé
l’insertion sur le marché du travail, nous explorons la possibilité de
la considérer plus largement comme facteur de développement personnel.


Le VESPA a aussi initié trois projets de recherche explorant les impacts de la mobilité et collabore à deux autres :

  • Trajectoires printanières ( en cours 2013-2014) : Jeunes et mobilisation politique à Montréal. Un nouveau chantier de recherche au VESPA retrace les trajectoires spatiales des actions politiques menées par les mouvements étudiants depuis le printemps 2012
Trajectoires printanières : Jeunes et mobilisation politique à Montréal. Un nouveau chantier de recherche au VESPA retrace les trajectoires spatiales des actions politiques menées par les mouvements étudiants depuis le printemps 2012. - See more at : http://www1.labovespa.ca/fr/projets...

VESPA en 360 Nouveautés

09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »


04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »



12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »