VESPA en bref

Présentation de la chaire de recherche

Le Laboratoire VESPA a été créé sous l’égide de la Chaire de recherche du Canada sur l’urbanité, l’insécurité et l’action politique, dirigée par Julie-Anne Boudreau, professeure-chercheure au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS . Son but : analyser les perceptions du risque, de l’incertitude et de l’insécurité au sein de plusieurs grandes métropoles et relever leurs dimensions politiques.


Comment vit-on avec la peur, le risque et l’incertitude ? Comment les perceptions du risque et les peurs se transforment-elles en revendications politiques ? Quels sont les impacts du sentiment d’insécurité sur la recomposition de l’État ? Les recherches poursuivies au sein de la Chaire visent à mieux cerner les relations entre l’expérience de la peur, du risque, de l’incertitude et de l’insécurité, les représentations que s’en fait l’État dans l’optique de la recomposition de ses fonctions et le rôle de la peur dans l’activisme politique.

Deux principaux axes de questionnement structurent les divers projets de la Chaire :

  • Qu’est-ce qui, dans la ville, susciterait de la mobilisation politique ? Nous explorons particulièrement deux articulations : a) ville-insécurité-mobilisation, et b) ville-mobilité-mobilisation
  • En quoi la ville constituerait-elle un nouvel espace politique dans le contexte de recomposition de l’État ? Comment les enjeux urbains contribueraient-ils à modifier le rôle de l’État dans la gestion de l’insécurité ?

VESPA en 360 Nouveautés

04.2012 | Reportage de Marilena Liguori

‘Mange ta ville’ : ‘Toronto a la Cart’ et la promotion de la diversité ethnoculturelle

Toronto se vante d’être « une des villes les plus multiculturelles dans le monde ». D’un point de vue démographique, ceci semble être vrai car environ la moitié de sa population est née à l’étranger et plus de 140 langues et dialectes y sont parlées¹. Mais est-ce la présence d’immigrants qui rend une ville « multiculturelle » ? Qu’est-ce que cette auto-proclamation veut dire pour la ville de Toronto ?

En savoir plus »



09.2013 | Danielle Labbé et Julie-Anne Boudreau

colloque Inter-Asian Connections IV- 3 -5 octobre

En savoir plus »


12.2009 | Reportage de Julien Rebotier

Paysage urbain et relations socio-spatiales à Caracas

A l’échelle de l’agglomération, le paysage urbain de Caracas présente les particularités d’une mosaïque socio-économiques dans une vallée intra-montagneuse située à environ 1000 mètres d’altitude au sud de la chaîne de l’Avila, qui s’élève en arrière-plan des photos 1 et 2, et qui sépare la ville de la mer Caraïbes.

En savoir plus »